Aromathérapie

Qu’est ce que l’aromathérapie

C’est une méthode de soin holistique par les huiles essentielles (HE). Elles permettent de rééquilibrer l’organisme humain physiquement et psychologiquement.

L’aromathérapie comme nous la connaissons aujourd’hui est née au XXème siècle avec le chercheur lyonnais R.M Gattefossé. En effet, suite à une explosion dans son laboratoire, lui provoquant une grave brûlure à la main, il la plongea dans un bain d’huile essentielle de lavande officinale et constata un soulagement immédiat de la douleur, puis une cicatrisation rapide sans séquelle. Il décida alors d’étudier les propriétés des huiles essentielles.

Même si les huiles essentielles sont des substances naturelles, elles présentent un risque de toxicité. Il est important de prendre des précaution avant leur utilisation.

Comment ça marche ?

Les huiles extraites des plantes aromatiques par distillation comptent parmi les plus importants principes actifs des plantes. Les composés aromatiques son situés dans différents organes : feuilles, fleurs, écorces, racines, graines, fruits.

Selon la partie de la plante que l’on choisit de distiller, la composition chimique de l’huile essentielle sera différente. Les composants aromatiques d’une plante varient en fonction de divers éléments : ensoleillement, nature, sol, environnement… Ainsi deux même plantes peuvent sécréter des essences différents c’est pourquoi, pour différencier ces huiles, on utilise le terme de « chémotypes ».

Pour fabriquer de l’huile essentielle il faut mettre les plantes dans un alambic, elles seront traversées par un courant de vapeur d’eau. Les molécules aromatiques sont entraînées avec la vapeur d’eau. Après condensation de la vapeur d’eau, les huiles essentielles sont recueillies à la surface de l’eau dans un essencier. L’eau de distillation ainsi obtenue s’appelle de l’Hydrolat ou eau florale.

Il existe également une deuxième méthode d’extraction par expression mécanique à froid, mais dans ce cas là on obtient une essence, ce qui est notamment le cas des agrumes (citron, orange…).

Il est important de na pas assimiler les propriétés thérapeutiques de l’huile essentielle à celles de la plante dont elle est issue.

Précaution d’emploi

Il est important de prendre certaines précautions quant à l’utilisation des huiles essentielles en raison de leurs propriétés (photosensible, dermocaustique…) :

  • Préférez l’utilisation des HE en dilution dans une huile végétale de votre choix ou un dispersant si vous voulez l’utiliser dans un bain
  • Respectez les voies d’absorption, les doses préconisées, les précautions d’emploi
  • L’utilisation par voie orale demande un avis médical
  • Ne jamais injecter d’HE
  • Ne pas laisser à la portée des enfants
  • Les HE sont déconseillées aux femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans
  • L’HE pure ne se met pas dans le yeux, le nez, les oreilles, les muqueuses anales et vaginales.

Les différentes méthodes d’utilisations

Par voie cutanée

Il suffira de diluer une ou plusieurs huiles essentielles dans une huile végétale (amande douce, macadamia, noisette, olive…) ou dans une crème neutre, puis on l’appliquera en massage, friction ou compresse. C’est la voie la plus fréquemment utilisée car les principes actifs pénètrent rapidement dans l’organisme.

La dilution des HE dans une huile végétale est de 5 à 10% ( dans un flacon d’huile d’amande douce de 50 ml on pourra mettre de 2,5 à 5 ml d’huile essentielle). Sur le visage, la dilution dans une huile végétale ou une crème ne doit pas dépasser 2%.

Certaines HE peuvent être utilisées directement sur la peau (ex. : la lavande fine, le niaouli, l’hélichryse italienne appelée aussi immortelle…).

On peut l’utiliser également dans la confection de parfums, dans divers produits cosmétiques (gel douche, shampooing, crème pour le visage ou le corps).

Bain

Il faudra diluer l’HE dans une base neutre spéciale pour le bain.

  • Pour un adulte : 10 à 20 gouttes
  • Pour un enfant de + de 3 ans : 5 gouttes

Attention au choix de l’HE, certaines sont dermocaustiques (irritantes)

Par voie atmosphérique

Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées en diffusion aérienne avec un diffuseur adapté (qui ne chauffe pas les HE) ou en versant quelques gouttes sur un mouchoir.
Les huiles essentielles à phénols (sarriette sp, origan sp, giroflier, cannelle, thym thymol…) ne s’utilisent pas en diffusion.

Il est important de ne pas chauffer l’huile essentielle, la chaleur détériore les vertus des molécules de l’HE.

La diffusion permet de purifier l’atmosphère d’une pièce, elle se fera de façon discontinue, 20 minutes deux à trois fois par jour ou 5 à 10 minutes toutes les heures.

Par voie orale

Certaines huiles essentielles peuvent être absorbées sous forme de gouttes pures sur un comprimés neutre, une cuillère d’huile végétale (ex. : huile d’olive), un sucre ou du miel. Il est conseillé d’avoir une prescription médicale ou le conseil d’un professionnel de la santé et de respecter les doses préconisées.

Mieux vaut éviter l’automédication, il est préférable de consulter un thérapeute professionnel qui vous guidera et vous conseillera.

Huiles essentielles et équilibre de l’âme

L’aromathérapie agit à différents niveaux. Les huiles essentielles ont une action allopathique dûe à leur composition chimique et à leurs propriétés :

  • anti-infectieuses, insectifuge et insecticide,
  • anti-inflammatoires et antihistaminiques,
  • enticatarrhales,
  • neurotropes,
  • endocrinorégulatrices,
  • vasculotropes et hémotropes,
  • antitumorales et antileucémiques,
  • digestives,
  • cicatrisantes,
  • analeptiques,
  • thermorégulatrice.

Elles ont également une action plus subtile (identique aux remèdes homéopathiques) et une action sur l’esprit, c’est pour cela qu’elles sont utilisées comme élément de base dans les parfums.

Les odeurs dégagées par les huiles essentielles, procurent une sensation de bien-être et d’élévation, l’effet du parfum sur l’état psychique et mental est du plus grand intérêt, le pouvoir de perception devient plus claire et plus précis.

Des recherches ont révélées que les effets des odeurs ont un impact important sur la psyché et que le sens de l’odorat agit au niveau du subconscient. Le sens de l’odorat est en rapport étroit avec la mémoire, ainsi l’utilisation de parfums permettent à certains patients à avoir recours à leurs souvenirs.

Les expériences les plus fortes et les plus profondes sont souvent accompagnées de sensations olfactives.

Les parfums ont leur propre langage, ils peuvent exprimer les sentiments les plus subtils. Le choix d’un parfum ainsi que sa transformation subtile au contact de la peau révèle un individu. Chaque personne a sa propre odeur, qui se modifie selon son état mental ou physique. Les maladies ont elles aussi une odeur bien à elles, elles modifient donc l’odeur d’une personne porteuse de cette maladie.

Les parfums stimulent les aspects dynamiques et positifs d’un être par résonance. Même si l’aromathérapie peut soulager certains symptômes, elle cherchera à guérir avant tout la cause des maladies. Son action principale est donc de fortifier les organes et les fonctions corporelles en agissant sur les mécanismes de défense de l’organisme.

Les indispensables de la trousse familiale

Voici les huiles essentielles les plus utiles :

  • Tea tree
  • Lavande
  • Menthe poivrée
  • Eucalyptus radiata
  • Citron
  • Hélichryse italienne

Les huiles les plus utilisées et leurs vertus

Voici, dans l’ordre alphabétiques, la liste des huiles essentielles les plus communément utilisées :

Basilic (Ocimum basilic L.)

Propriétés : antispasmodique puissante, anti-infectieuse, antiseptique intestinal

Indications : colite spasmodique, spasmophilie, stress, digestion

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui, associée à d’autres huiles essentielles
  • voie cutanée : diluée sur des points d’acupunctures bien précis, pas en
  • massage. Déconseillé aux femmes enceintes
  • voie orale : réservé à l’adulte sur des durées limitées, voir avec un spécialiste

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Cette huile essentielle est réservée à l’adulte uniquement.

Bergamotier
(Citrus aurantium ssp bergamia)

Propriétés : antispasmodique, antiseptique, antibactérienne, calmante, sédative

Indications : coliques, problèmes de parasites intestinaux, manque d’appétit, agitation, insomnie

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale : photo-sensibilisante (pas d’exposition au soleil), ou en bain
  • voie orale : oui avec avis d’un spécialiste

Bois de rose
( Aniba rosaeodora var amazonica Ducke)

Propriétés : positivante, anti-infectieuse, antifongique, antibactérienne, antivirale, antiparasitaire, tonique stimulante

Indications : infections ORL, bronchopulmonaire, dépression, stress, mycoses cutanées, rides, soins de peaux

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale ou une crème
  • voie orale : oui avec avis d’un spécialiste

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Cajeput
(Melaleuca cajeputi Powel)

Propriétés : anti-infectieuse, antiseptique, anticatarrhale, expectorante, décongestionnante veineuse, protectrice cutanée

Indications : varices, hémorroïdes, infection catarrhale respiratoire, herpès génital

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale car irritante pure
  • voie orale : à éviter

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Camomille noble
(Chamaemelum nobile (L.)

Propriétés : antispasmodique, calmante, anti-inflammatoire, antiparasitaire, antidépresseur, sédatif nerveux doux, préanesthésiante

Indications : stress, chocs nerveux, névralgies, asthme d’origine nerveuse, parasitoses intestinales, interventions chirurgicales, démangeaisons, rougeurs cutanées, digestion douloureuse, poussées dentaires, plaies, brûlures, dermatoses…

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale, peut être utilisée chez les enfants
  • voie orale : non précisée, demander conseil à un spécialiste

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Cannelier de Ceylan
(Cinnamomum verrue Presl)

Propriétés : anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, antifongique, antiparasitaire, antiseptique, tonique et stimulante, aphrodisiaque

Indications : Diarrhées, dysenterie, fièvre typhoïde, grippe, leucorrhées, vaginite, impuissance fonctionnelle masculine, colibacillose urinaire, cystite bactérienne, facilité de contractions lors de l’accouchement

Usage :

  • diffusion atmosphérique : diluée entre 1à 3% avec d’autres huiles essentielles
  • voie cutanée : dans une huile végétale entre 1 à 3% à utiliser avec précaution
  • voie orale : consulter un spécialiste

Cette huile essentielle est dermocaustique (irritante sur la peau et les muqueuses) et allergisante, à manipuler avec précaution.

Ne pas l’utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Citron
(Citrus limon (L) Burman)

Propriétés : anti-infectieuse, antibactérienne, antiseptique, antivirale, circulatoire, digestive, nausées, stimulante, fluidifiant sanguin, antirhumatismal

Indications : infection respiratoire, petite insuffisance hépatique, insuffisance digestive, coliques néphrétiques, insuffisance veineuse, désinfection de l’air, hypertension, rhumatismes, soins de la peau, herpès

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui
  • voie cutanée : diluée, à utiliser avec prudence, sans exposition au soleil. Elle peut être irritante si utilisée pure sur la peau.
  • voie orale : lors de nausées ou troubles digestifs

Peut être utilisée chez la femme enceinte sur avis médical.

Cyprès
(cupressus sempervirent L)

Propriétés : décongestionnant veineux et lymphatique, tonique, antiinfectieuse, antibactérienne, décongestionnant prostatique

Indications : insuffisance pancréatique, énurésie, toux bronchitique, coquelucheuse, spasmodique, tuberculose pulmonaire pleurésie, varices, hémorroïdes externes et internes, œdème des membres inférieurs

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale ou en bain, à faire en priorité par rapport aux autres usages
  • voie orale : possible

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Eucalyptus globules
(Eucalyptus globulus)

Propriétés : anticatarrhale, décongestionnant pulmonaire, expectorante, anti microbienne, antibactérienne, antifongique, antivirale, antiseptique

Indications : rhinopharyngite, laryngite, grippe, otite sinusite, toux, rhumes, bronchite, bronchite asthmatiforme, dermite bactérienne, dermite candidosique

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui avec d’autres huiles essentielles
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale, peut être irritante si utilisée pure sur la peau
  • voie orale : non, réservée aux professionnels

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

A utiliser chez l’adulte uniquement.

A éviter quand une personne est asthmatique.

Eucalyptus radié
(Eucalyptus radiata Sieber)

Propriétés : anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, anticatarrhale, expectorante, anti-inflammatoire ORL

Indications : rhinite, rhinopharyngite, grippe, otite, sinusite, bronchite, toux, conjonctivite, vaginite, endométriose, acné

Usage :

  • diffusion atmosphérique : dans un inhalateur, un diffuseur ou sur un mouchoir (2 gouttes)
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale ou dans le bain
  • voie orale : non

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Gaulthérie
(Gaultheria procumbens L.)

Propriétés : antispasmodique, anti-inflammatoire, hématostimulant

Indications : rhumatismes musculaires, tendinite, crampe, arthrite, petite insuffisance hépatique, hypertension, coronarite, antidouleur

Usage :

  • diffusion atmosphérique : non, à ne pas utiliser
  • voie cutanée : diluée (maximum 10%) dans une huile végétale ou au bain avec d’autres huiles essentielles pour les problèmes de douleurs.
  • voie orale : oui c’est possible

L’utiliser chez l’adulte uniquement.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Ne pas utiliser par voie interne.

Les personnes allergiques aux salicylés ou sous anticoagulants ne peuvent pas l’utiliser.

Giroflier
(Eugenia caryophyllus)

Propriétés : anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, antifongique, antiparasitaire, antiseptique, stimulante générale, neurologique

Indications : infection dentaire, amygdalite, hépatites virales, colite bactérienne, cystite, parasitoses cutanées, gale, acné infecté, grande fatigue, plaies infectées

Usage :

  • diffusion atmosphérique : diluée entre 1 à 3% avec d’autres HE
  • voie cutanée : diluée à hauteur de 1 à 3%, attention cette HE est irritante sur la peau
  • voie orale : oui mais avec avis d’un spécialiste

L’utiliser chez l’adulte uniquement.

Cette huile est dermocaustique et allergisante donc irritante pour la peau et les muqueuses.

L’usage de cette huile est réservé à l’utilisateur averti.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Hélichryse italienne
( Helichrysum italicum ssp italicum G. Don)

Propriétés : antihématome, anticoagulant, antiphléitique, cicatrisante, hépatique, anticatarrhale, mucolytique, expectorante

Indications : hématome (externe et interne), phlébite, paraphlébite, petite insuffisance hépatique, rhinite, bronchite, toux, plaie, arthrite, polyarthrite.

Usage :

  • diffusion atmosphérique : non
  • voie cutanée : pure ou diluée
  • voie orale : oui mais avec avis d’un spécialiste

L’utiliser chez l’adulte et l’enfant de plus de 5 ans.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite

Laurier noble
(Laurus nobilis L.)

Propriétés : anticatarrhale, expectorante, mucolytique, anti-infectieuse, antispasmodique, antalgique, anesthésiante locale, action sur le système lymphatique

Indications : grippe, infection ORL, arthrite, polyarthrite, digestion difficile, rhumatisme, infections

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui mais peu utilisée
  • voie cutanée : diluée de 10 à 20 % avec d’autres HE
  • voie orale : possible mais consulter un professionnel

HE pour les adultes uniquement.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

A éviter chez les personnes allergiques

Niaouli
(Melaleuca quinquenervia Cav.)

Propriétés : anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, antiparasitaire, anticatarrhale, expectorante, anti-inflammatoire, antirhumatismale,décongestionnant veineuse, tonique cutanée

Indications : infections respiratoires (rhume, grippe,…), sinusite, rhinopharyngite, bronchite, hémorroïdes, artérite, herpès génital, vaginite, hépatites virales, cicatrices, plaies, acné, dermite

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui mais diluée à moins de 5%
  • voie cutanée : pure ou diluée (peut être irritante selon les personnes)
  • voie orale : en association avec d’autres HE et sur avis d’un professionnel

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Orange douce
(Citrus sinensis L.)

Propriétés : antiseptique, sédative, digestive, calmante

Indications : anxiété, stress, troubles digestifs, désinfection atmosphérique

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui
  • voie cutanée : à éviter, surtout ne pas exposer au soleil
  • voie orale : oui notamment lors des troubles digestifs.

Irritante cutanée et photosensibilisante, ne pas s’exposer au soleil.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite

Palmarosa
(Cymbopogon martini var motia)

Propriétés : antimicrobienne, antibactérienne, antifongique, antivirale, neurotonique, cardiotonique

Indications : rhinopharyngite, sinusite, bronchite, vaginite, accouchement, mycoses cutanées, stress, soins des peaux sèches et ridées

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui en association avec d’autres HE
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale ou au bain en association avec d’autres HE
  • voie orale : oui pure ou en association avec d’autres HE

Elle peut être irritante sur les peaux sensibles.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Pin sylvestre
(Pinus sylvestris L.)

Propriétés : antidiabétique, anti-infectieuse, antifongique, antiseptique respiratoire, expectorante, antifatigue

Indications : asthénie, diabète, bronchite, sinusite, asthme, rhume, infections sévères, douleurs articulaires, stimulante

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui ou inhalation
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale ou au bain
  • voie orale : oui

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Prudence en inhalation chez les personnes asthmatiques et en diffusion atmosphérique.

Romarin officinal
(Rosmarinus officinalis L.)

Propriétés : anticatarrhale, expectorante, anti-infectieuse, bactéricide, antispasmodique, cicatrisante, antalgique, stimulante physique

Indications : sinusite, bronchite, hépatites virales, vaginite, tachycardie, arythmie, fatigue, plaies, brûlures

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui en association avec d’autres HE
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale ou au bain
  • voie orale : oui avec avis d’un professionnel

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite

Peut être irritante utilisée pure.

Tea tree ou arbre à thé
(Melaleuca alternifolia (Maiden))

Propriétés : anti-infectieuse, antifongique, antivirale, antiparasitaire, cicatrisante, anti-inflammatoire, antiseptique, immunostimulante, décongestionnant veineux,

Indications : aphtes, gingivite, abcès dentaire, infections ORL, rhinopharyngite, bronchite, infection génitale, fatigue cardiaque, épuisement général, brûlures, herpès, verrues, mycoses cutanées, soins de la peau et des cheveux

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui mais avec d’autres HE
  • voie cutanée : diluée éventuellement pure selon sensibilité de la peau
  • voie orale : oui

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Ylang Ylang
(Cananga odorata)

Propriétés : antispasmodique, anti-infectieuse, anti-inflammatoire, antiparasitaire, antidépresseur, sédative

Indications : Dermatoses, gale, pathologies spasmodiques, stress, agitation, hypertension, soins des cheveux et de la peau

Usage :

  • diffusion atmosphérique : oui et même en parfums
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale ou pure sur une zone bien précise
  • voie orale : non

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite.

Pure, elle peut être irritante sur les peaux sensibles.