Médiums célèbres

Depuis que l’humanité a pris corps, nombre de médiums ou de voyants ont su laisser chacun une trace irréfragable sur son histoire. C’est pourquoi nous parlons aujourd’hui des médiums célèbres. Des médiums qui semblent si différents ou spéciaux par rapport aux autres. Leur personnalité ou leur réputation les rend extraordinaires aux yeux de leurs pairs contemporains. Cela donne le pressentiment que ceux-ci ont su peut-être réinventer cet art divinatoire et l’incarnaient toutes les fois de façon exacte et parfaite. Avant d’aborder l’histoire de ces célèbres voyants de tous les temps, nous essaierons de faire lumière sur la notion de médium.

Une petite clarification sur ce qu’est un médium

La médiumnité est un art divinatoire qui permet de parler avec les esprits et de voir au-delà du réel ou de percevoir ce qui n’est pas perceptible. C’est en quelque sorte un voyage dans le temps qui permet de voir le passé ou le futur. Ceci étant dit, un médium n’est rien d’autre que la personne qui grâce aux énergies vibratoires voyage au-delà de notre monde visible pour celui invisible. Celui-ci est donc capable de ressentir ou de vivre certains phénomènes insaisissables par nos cinq sens ordinaires : c’est quelqu’un qui peut communiquer avec les esprits, les morts. Ce qui n’est pas une évidence chez le commun des mortels, c’est alors un don de percevoir les signes invisibles. Toutefois, ce don diffère chez les différents médiums que ce monde a connus. Un médium peut donc avoir le don de clairvoyance, d’entendement ou les deux.

Les médiums les plus célèbres

La Pythie de Delphes

La plus célèbre de son époque

La Pythie de Delphes a vécu en Grèce, à partir du Ve siècle avant J.-C. Elle entrait en transe, et ses paroles incohérentes étaient interprétées comme la réponse d’Apollon.

Son oracle le plus connu est celui fait à Laïos, père d’œdipe : « Il tuera son père et épousera sa mère. », prédiction qui s’est avérée juste.

Michel de Nostre-Dame dit Nostradamus

Un conseiller hors pair !

Sa réputation le précède, c’est le plus célèbre médium que ce monde ait connu dans toute son histoire. Vécu entre 1503 et 1556, Nostradamus a hanté et marqué tous les esprits par ses troublantes prophéties, car il fut astrologue et apothicaire et doit sa réputation à Catherine de Médicis. Il avait réalisé des prédilections qui se sont concrétisées des siècles après sa vie sur terre.

Mademoiselle Lenormand

Une médium célèbre en France

Cette voyante célèbre est restée sur terre de 1772 à 1843, mais a commencé ses prédilections dés l’âge de 7ans. Cette voyante française a reçu sa formation aux tarots divinatoires des mains d’une diseuse de bonne aventure avant de devenir la voyante tarologue très convoitée. Robespierre, avocat et politique français était l’un de ses fidèles clients. A Londres, elle devient rapidement la voyante incontournable de la famille royale. Deux jeux de tarots célèbres portent aujourd’hui son nom, un de 54 cartes et un de 36 cartes

Madame de Thèbes

Une chiromancienne réputée !

Née Anne Victorine Savigny en 1845, Madame de Thèbes exerce en voyante, astrologue et chiromancienne dans son salon de l’avenue de Wagram. En plus de publier L’énigme du rêve : explication des songes en 1908, elle diffuse, à chaque Noël, des almanachs très populaires compilant ses prophéties.

Ces cahiers, encore consultables sur le site de la BNF, contiennent plusieurs prédictions qui se sont vérifiées… Et pas des moindres ! Elle prévoit la disparition de plusieurs de ses contemporains : la mort tragique du général Boulanger (suicidé sur la tombe de sa maîtresse, Marguerite de Bonnemains), le décès brutal de Catulle Mendès (écrivain et poète dont le corps a été retrouvé en 1909 dans le tunnel du chemin de fer de Saint-Germain-en-Laye : il aurait ouvert la porte de son wagon en s’étant cru arrivé à destination…), ainsi que celui du journaliste William Thomas Stead, essayiste (en effet décédé à bord du Titanic en avril 1912, quelques mois après la parution de l’almanach et six ans après que Madame de Thèbes lui ait conseillé de « se méfier de l’eau »).

Madame Fraya

Une voyante à l’Elysée

Née Valentine Dencausse le 21 mai 1871 à Villeneuve-de-Marsan, cette fille de haut fonctionnaire du ministère des Finances découvre la chiromancie par hasard. Parvenant à faire sensation lors d’événements mondains, elle est surnommé la « Nostradamus landaise » (tout un programme) avant de rejoindre la capitale. Soutenue par Papus, un prolifique touche-à-tout devenu leader du Paris occulte de la Belle époque, elle adopte le nom de « Fraya » en hommage à la déesse nordique.

Prédisant notamment que l’Allemagne déclencherait une guerre qu’elle finirait par perdre, elle fait sensation et se construit une solide réputation… au point d’être convoquée par le ministère de la Guerre ! À ce moment, l’armée allemande occupe Compiègne et les Parisiens, pris de panique, fuient Paris dans une grande débandade. Souhaitant visiblement mettre toutes les cartes de leur côté, même les plus farfelues, Aristide Briand, Théophile Delcassé et Albert Sarraut appellent Madame Fraya au conseil de guerre. Elle leur annonce que les Allemands seront repoussés au dernier moment par-delà l’Aisne, à une centaine de kilomètres de la capitale. L’Histoire lui donnera raison : après la réquisition des taxis de la Marne le 5 septembre, l’armée allemande est repoussée. Mais l’audace de Madame Fraya ne s’arrête pas là. En janvier 1914, elle rencontre le prince Félix Youssoupoff, cousin par alliance du tsar Nicolas II, et lui prédit qu’il « assassinerait quelqu’un de ses mains et qu’il aurait l’impression de faire une bonne action. » Presque trois ans plus tard, le 16 décembre 1916 à Moscou, le prince attire le conseiller Raspoutine dans les sous-sols de son hôtel particulier et l’assassine avec l’aide de plusieurs proches aristocrates.

Matylda Prusova

Une voyante contre la Gestapo

Dans la fameuse ruelle d’Or à proximité du château de Prague, à quelques centaines de kilomètres de Madame Fraya et de Madame de Thèbes, officiait Matylda Prusova. Après la mort de son pharmacien de mari, Matylda change de nom et ouvre son échoppe de voyante. Ayant perdu son fils pendant la Première Guerre mondiale, elle se dédie entièrement à son activité et reçoit de nombreux courriers la sollicitant de partout à travers le monde.

Jeanne Dixon

Une proche des présidents

Cette médium et astrologue est née en 1904 aux Etats-Unis et meurt en 1997. C’est surement la voyante la plus marquante du 20ème siècle. Elle a prédit l’assassinat du président américain, John F. Kennedy, ce qui lui a valu sa réputation. Elle a également annoncé la mort de Gandhi et celle de Luther King qui se sont fait tous deux assassinés. Elle est connue pour l’exactitude de ses diverses prédictions.

Elle a publié un ouvrage qui a été accueilli avec succès et vendu à des millions d’exemplaires. Elle fut souvent consultée par des personnalités de son époque, entre autres le président Nixon et Nancy Reagan.

Marcel Belline

Une Créateur de jeu

Marcel Belline né en 1924 est l’un des voyants les plus emblématiques du 20ème siècle. Il a été surnommé le « prince des voyants » et pour cause, ce visionnaire et voyant exceptionnel était réputé pour ses prédictions troublantes de justesse.

Rapidement médiatisé, cet homme hors du commun qui se destinait à une carrière de négociant d’art a réalisé de nombreuses prédictions : la mort d’Einstein, l’incendie du journal l’humanité ou encore le suicide de Marylin Monroe. Dotés de véritables prémonitions, ce touche-à-tout des arts divinatoires développe ses talents et s’intéresse à la chiromancie, l’astrologie mais aussi la graphologie et la numérologie.

On lui doit le célèbre oracle qui portera son nom : l’oracle de Belline.

Les époux Warren

Edward Warren Miney dit Ed Warren, né le 7 septembre 1926 à Bridgeport et mort le 23 août 2006 à Monroe, et Lorraine Rita Warren, née Moran le 31 janvier 1927 à Bridgeport et morte le 18 avril 2019 à Monroe, dits les époux Warren, sont un couple américain d’écrivains spécialisés dans les sciences occultes et présentés comme des chasseurs de fantômes, lui se prétendant « démonologue » et elle se présentant comme médium et clairvoyante. Ils sont impliqués dans un certain nombre d’affaires supposées de possessions, d’exorcismes et de poltergeists qu’ils auraient aidé à résoudre. Auteurs de nombreux ouvrages, ils ont accumulé dans une pièce de leur résidence, dans la cave, un grand nombre d’objets qui seraient responsables des affaires auxquelles ils se sont intéressés.

Aller plus loin : lire l’article 5 affaires terrifiantes élucidées par Lorraine Warren